Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - Couvent de Paris

Retour à l'accueil

Sœur Olympia

Quel est ton nom de Sœur ?
Sœur Maria Olympia,
dite l'Iceberg Droit Devant
As-tu d’autres identités ?
J'ai été Tarantula Panosa… Erreur de casting… Puis TP pour Très Pudique, Travaux Pratiques, Travaux Publiques… Mais voilà la petite chose chétive et craintive a fait son chemin et maintenant elle sait pousser la voix !
Quelle est ta date de naissance ?
Le 2 octobre 2011 j'ai fait mon entrée au couvent, le 26 juin 2012 je fus élevée au rang de Novice et le 28 juin 2014,sous une pluie battante, je fus élevée au rang de Sœur.
Quels sont tes centres d’intérêt ?
Les colliers de perles, les belles robes violettes, regarder les garçons… et rappeler à Sœur Néfertata que c'est elle la plus grosse et non moi !
Dans quelle ville habites-tu ?
La plus belle… Paris !
Quelle est ta marraine ?
Sœur Maria Piccolatta Capuccina dite la frappée mais pas glacée et si être marraine n'est pas toujours facile, être filleule de certaines marraines l'est encore moins si vous voyez ce que je veux dire. Mais j'aime ma marraine pour ses qualités et… ses défauts !
Quand as-tu reçu ta vocation ?
10 ans que je laissais mijoter… Puis un jour j'ai voulu faire de l'associatif autrement, de la prévention VIH/IST autrement… Le make up et l'habit étant un plaisir… Allions les 2 = SPI !
Sœurs Néfertata et Ranya m'ont guidé quand même car si la porte du Couvent est ouverte, la franchir est parfois intimidant.
Quand as-tu rejoint l’ordre de la Perpétuelle Indulgence ?
J'ai donc postulé le dimanche 2 octobre 2011 et le lundi 3, vers 15h, je posais du carrelage mural dans ma cuisine quand Sœur Piccolatta m'a téléphoné pour m'annoncer que si j'étais toujours ok, elle devenait ma marraine ! Quelle joie ce fut !
Pourquoi es-tu Sœur de la Perpétuelle Indulgence ?
Pour le strass et les paillettes voyons ! Pour les soirées make up entre copines aussi…

Mais surtout, pour être la pour l'autre, lui apporter une minute, une seconde de bonheur, une oreille bienveillante, une tape réconfortante dans le dos ou un bon coup de pied au cul si c'est utile !
Quels sont tes buts dans la vie ?
Je n'en ai qu'un, pouvoir me retourner à la fin et être heureuse et paisible en regardant le chemin parcouru.
Quelles sont les règles auxquelles tu crois ?
« Ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse » on appelle cela la « Règle d'or », elle n'est pas toujours facile à appliquer mais tendre vers cette règle, c'est déjà se rapprocher de son prochain.