Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - Couvent de Paris

Retour à l'accueil

Les Jouvences

Par Sœur Néfertata des Contemplations

De 1993 à 2007, les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence ont organisé des séjours de ressourcement à destination des personnes concernées par le VIH : personnes touchées, proches, personnes ayant une activité en rapport, etc. L'objet était d’offrir une parenthèse dans l’existence, un espace de liberté loin des interdits et des tabous de la vie quotidienne.

Depuis 2007, les ressourcements ont laissé place aux jouvences. Pendant un week-end de trois ou quatre jours, une quinzaine ou une vingtaine de jouvencelles et jouvenceaux sont invités à partager le quotidien des Sœurs du réveil au coucher, parfois très tard dans la nuit. Il ne s’agit pas de séjour médicalisé et encore moins de week-end organisé : ni médecin, ni psychologue, ni organisateur, mais uniquement des jouvenceaux et des Sœurs

La volonté au cœur même de ces jouvences est de proposer un espace de liberté unique. Les seules règles sont le respect de soi, des autres et des heures de repas. Le reste du week-end s’organise suivant les envies de chacun : plongeon dans la piscine, séance de massage improvisée, atelier maquillage et/ou travelotage, etc. A chaque jouvenceau d’y trouver ce qu’il a envie de trouver. Les Sœurs, elles, sont simplement présentes de la même manière qu’elles le sont sur le trottoir toute l’année : à l’écoute et à disposition. Loin de toute forme de jugement ou de pression extérieure, la parole est libérée, les colères, les doutes, les espoirs peuvent être exprimés et partagés. C’est aussi l’occasion de se recharger en énergie positive en construisant ensemble de beaux souvenirs.

Ces séjours peuvent être ouverts à l’ensemble de nos ouailles. Quand l’énergie et les finances des Sœurs le permettent, un projet se met en place. Il peut être en direction des membres d’une autre association, ou ouvert à tous. Chaque jouvence est unique.

L’existence de ces séjours est rendu possible grâce aux dons récoltés toute l’année. Ils permettent ainsi au couvent de prendre en charge la majorité des frais (hébergement, repas, activités, etc.). Les Sœurs refusent que l’argent soit un critère discriminant. Avant, pendant et après une jouvence, tout se passe dans un esprit de partage et d’entraide.