Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - Couvent de Paris
Willkommen, bienvenue, welcome au Couvent de Paris des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence

Le Missel

Mon Enfant, tu viens d'ouvrir notre Missel (mi-poivre). Attends-toi à ce que ça pique, puisque tu y découvriras nos coups de cœur et nos coups de sang, nos coups de poing ou de pouce, nos coups de chaleur ou de foudre, enfin tous nos meilleurs coups ! Parmi lesquels, nos actualités diverses et variées, que nous partageons aussi sur les réseaux sociaux :  Facebook et  Instagram.

Élévation de Sœur Proxima !

Samedi 24 septembre 2022, lors du Concile des Goulues rassemblant les Sœurs des Couvents de Paris, de Paname, du Nord, d'Oc, des Traboules, des 69 Gaules, des Chénaies - Mission des Cagoles et des Grues au sein de l'Abbaye Saint Martin du Bourg, Sœur Hildegarde a élevé sa filleule Proxima au rang de Sœur !

Très chère ArchiMère
(alors elle n'est pas là, mais je préfère la citer vu qu'elle manquera pas de lire ce texte, et qu'elle ne manquera pas non plus de me donner des coups de canne lors de ma prochaine visite à la Clinique des Violettes si j'oublie de la mentionner),

cher Kapitaine
(alors il n'est pas là non plus, mais il ne manquera pas de me donner des coups de godemichet géant si j'oublie de le mentionner),

chères Mères, chères Sœurs, chers Gardes-Cuisses, chers Anges, chères Novices, chers Aspirants, chères postulantes, chères créatures diverses et variées que j'aurais oubliées dans cette longue introduction,

chère Proxima,

Surpriiise ! Nous y voilà, c'est aujourd'hui que tu repars avec 300 grammes de plus (poids moyen des cornettes), et que je repars avec… mmmh, je dirais 80 kg de moins.

Je pourrais faire tout un paragraphe élogieux sur ton intégration, ton parcours, ta progression, ton attitude, mais je pense que toutes celles qui te connaissent ici (et je crois qu'elles sont aussi nombreuses que le nombre d'IST qu'a chopé Sœur Cybèle le mois dernier) ont toujours apprécié ta présence, ta gentillesse et ton énergie. Car oui, « tu as une belle énergie » (à lire avec une voix de greluche, ndlr). Alors je dirai simplement que suis très fière de t’avoir comme filleule, que je suis très fière de t’avoir comme Sœur, et que je suis très fière de te compter parmi les gens que j’aime.

Tu es donc arrivée au bout de la deuxième phase de ton apprentissage, celle que nous validons en t'accueillant définitivement parmi nous. Commence maintenant la troisième phase de cet apprentissage, la plus longue, la plus riche, la plus inattendue, celle où tu te découvriras le plus, celle où tu transmettras, celle qui ne s'arrêtera qu'avec toi.

Aujourd'hui est un jour parfait pour procéder à ton élévation. La symbolique est forte, à plusieurs égards.

Déjà, t’avoir élevée Novice lors d'une Marche des Fiertés était la représentation de notre face externe. T’élever Sœur lors d'un Concile est représentation de notre face interne.

Ensuite, la présence de notre Sœur Ève aujourd’hui, qui fait partie des Sœurs qui m’ont éduquées ; vous vous êtes rencontrées, vous vous êtes trouvées (elle m’a dit, je cite : « Je l'adore, il faut que tu l'élèves Sœur, elle est géniale »), et je n’y vois aucun hasard mais un cycle évident de transmission.

Enfin, c’est aujourd’hui que se finit le Gang des Novices, quatre petites vermines qui, à peine arrivées au Couvent, se réunissaient en douce pour évoquer leur engagement et s'aider mutuellement dans leur progression. C’était prometteur, et vous ne vous avez pas déçues ! À vous maintenant de prendre soin des plus jeunes (je pense particulièrement à la petite Raffaella qui ne fait toujours pas la différence entre une éruption « Il Vesuvio » et une érection « Il cazzo », ça ne va pas être facile tous les jours).

Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence sont un univers complexe, impossible à maîtriser, un spectre extrêmement large, qui va du drama de pétasse à la rencontre qui touche ton âme, en passant tous les sentiments qu'il nous est donné de vivre. Aucune d'entre nous ne peut appréhender cet univers dans son intégralité. Nous en sommes toutes les composants qui s'équilibrent pour former un ensemble certainement imparfait, mais certainement exceptionnel. C’est souvent agaçant, parfois éprouvant, mais toujours réjouissant.

N’oublie jamais qu’être Sœur de la Perpétuelle Indulgence est bien plus qu'une farce, c'est un engagement, envers toi, envers tes Sœurs, envers les Ouailles.

N’oublie jamais que tu ne revêts pas ton habit pour toi, mais pour ceux que tu vas croiser.

N’oublie jamais que tes cornettes te donnent un pouvoir ; utilise-le avec bienveillance et responsabilité.

N’oublie jamais qu’il n’y a pas besoin de porter ses cornettes pour être une Sœur de la Perpétuelle Indulgence ; c’est un sacerdoce qui se vit au quotidien.

Enfin, n’oublie jamais que je serai toujours là pour toi. Toujours. Mais genre toujours, je suis increvable. Tu as insisté pour mettre le Couvent de Paris en viager, tu peux me croire que ça va te coûter un max et que tu n’en profiteras jamais !

Tu vas maintenant confirmer tes vœux :

  • La promotion de la joie multiverselle
  • La visibilité et rejet de la honte
  • La paix et le dialogue entre communautés
  • La charité
  • L'information et la prévention sida
  • Le droit et le devoir de mémoire

Tu vas maintenant prononcer ton serment d’allégeance :

Tant que je demeurerai Sœur au sein de l'Ordre de la Perpétuelle Indulgence, je m'efforcerai d'affirmer et de faire affirmer les buts, le credo et les règles de l'Ordre, au service des autres, dans le combat social et l'illumination spirituelle.
Je m'efforcerai de garder ma loyauté envers mes Sœurs et envers l'Ordre tout entier.
Je m'efforcerai toujours de promouvoir la Joie Multiverselle, d'expier la honte et chasser toute culpabilité, d'entretenir la paix et le dialogue entre les communautés, d'exercer la charité, de participer à la prévention du VIH et des IST et d'entretenir la mémoire.
Je jure fidélité à mes Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, à l'Ordre dans son ensemble, à notre communauté, à moi-même et à mes vœux.
Bénissez-moi ma Mère

Mes Sœurs, joignez-vous à moi pour cette bénédiction.

Il est maintenant temps de te donner ta coiffe. Sache que cette cornette a été cousue par ta Sœur Emma et ta nièce Cybèle.

Mes Sœurs, je vous demande d’accueillir :
Sœur Proxima des Senteurs des Astres Éternels,
Gardienne de la Gaylaxie & Protectrice des Voix Lactées,
Remakeupée 2e du nom,
dite la Pailleteuse Musquée

Gloria ! Hallelujah !

Partager sur Facebook Partager sur Twitter