Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - Couvent de Paris
Willkommen, bienvenue, welcome au Couvent de Paris des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence

Le Missel

Mon Enfant, tu viens d'ouvrir notre Missel (mi-poivre). Attends-toi à ce que ça pique, puisque tu y découvriras nos coups de cœur et nos coups de sang, nos coups de poing ou de pouce, nos coups de chaleur ou de foudre, enfin tous nos meilleurs coups ! Parmi lesquels, nos actualités diverses et variées, que nous partageons aussi sur les réseaux sociaux :  Facebook et  Instagram.

Élévation de Sœur Artémis !

Vendredi 3 juin, premier jour du TIP 2022, devant le ELLES bar où les Sœurs ont été chaleureusement accueillies par Marie, le Couvent de Paris a eu la joie d'élever Novice Artémis au rang de Sœur ! Voici le discours prononcé par sa marraine, Sœur YOUtopia :

Oyez, Oyez !
Chères ouailles,
Fidèles et infidèles,
Vraies croyantes et fausses sceptiques,
Je vous demande de prendre place autour de ce triangle rose.

Mes Sœurs, je vous demande de bien vouloir accueillir sur ce prie-dieu Novice Maria-Artémis de Goudouges.
On nous avait pourtant prévenu de ne pas faire entrer le loup dans la bergerie… Une lesbienne chez les folles, qui l'eût cru ?
Et nous y voilà pourtant. Nous sommes réunies ce soir devant le ELLES Bar, et ce n'est pas pour rien !
Ton histoire chez les Sœurs est aussi un peu liée aux bars de ta communauté.
De notre premier rendez-vous au Bar'Ouf aux actions à la Mut', de Marie présente à ton élévation à notre présente ici ce soir…
Chère ArchiMère, Passée Mère, mes Sœurs, Gardes-Cuisses, Novices-ieuses de Paris et de Paname, et toutes mes Sœurs de France et d'ailleurs,
Chers parents, amies, amantes, roturiers et autres manants, cher·e·s tou·te·s,
Bienvenue à cette célébration aussi particulière que nous le sommes, chacune d'entre nous !

Nous sommes le 3 juin de l'an 53 après Stonewall, nous fêtons les Kévin, en l'honneur de Saint Kévin, un abbé qui, avec Saint Patrick, et le plus célèbre des saints irlandais. Kevin est « celui qui est bien planté ». Je ne sais pas si j'ai la main verte, mais en tous cas tu as réussi à te servir de ton bon terreau pour bien pousser, ma filleule.
Et nous sommes le week-end de la Pentecôte, qui comme chacun le sait, célèbre le jour où les disciples ont reçu l'Esprit Saint ; de l'esprit tu n'en manques pas, de seins non plus, Artemiche la bien nommée, cette journée clôt en quelque sorte la séquence initiée par le Vendredi saint, je déclare donc ce jour être le premier Vendredi Sainte ! Et dorénavant nous n'y dégusterons plus du poisson mais des moules !

Mes Sœurs, je l'entends, l'esprit est par minou (entendez là que je parle bien des chattes).
Je suis Maria-YOUtopia, dite la Pénétrable, Mouleuse de Cierge, Videuse de Bénitier, Sœur du Couvent de Paris depuis 13 ans, Gardienne des AliénéEs et de l'Histoire de la Folie, première filleule de Passée Mère Piccolatta, petite-filleule de Passée Mère Innocenta, arrière-petite-filleule de Mère Marie God, arrière-arrière-petite filleule de Sœur Orgia Maxima, arrière-arrière-arrière-petite-filleule de Passée Mère Lola, arrière-arrière-arrière-arrière-petite-filleule de Sœur Rita du Calvaire de Marie Madelaine car-elle-aussi-a-beaucoup-souffert, Archimère Générale des Couvents de France et Primate des Gaules.

Avant de commencer, un « Je vous salis morue » !
Je vous salie morue,
Pleine de graisse,
Le plaisir est avec vous,
Vous êtes protégée,
Entre toutes les truies,
Vos entrailles s'en trouve bien nourries,
Saint-Latex, père des bonnes bourres,
Œuvrez pour nos bons pécheurs,
Maintenant et jusqu'à ce que plaisir s'en suive,
Pour les siècles des siècles.
Hey men !

Artémis, filleule de moi, l'important ce n'est pas le flacon, c'est l'ivresse.
Je pourrais faire la liste des actions auxquelles tu as participées, les marches, les rassemblements, les forums…
Mais je préfère plutôt retenir ton acharnement à nous proposer des actions qui ne sont pas dans nos habitudes, des actions où la plupart du temps aucune d'entre nous n'étions dispo, des invitations laissées sans réponses, des supers sorties toujours avortés…
Au nom du Couvent, j'en suis désolée.
Je pense sincèrement, et je sais qu'avec le temps tu as compris, que les Sœurs sont présentes pour toutes les communautés.
Si cela n'était pas clair jusqu'à présent, je le redis haut et fort, nous ne sommes pas que les bonnes Sœurs des pédés !
Les filles, venez aussi vous confesser ! On n'en peut plus des histoires de midinettes, des bites trop petites, ou trop grosses, d'IST à tire-larigot, on veut du lourd, des infections urinaires, des tatouages « J'aime mon minou », on veut de la bagarre !
Alors c'est vrai qu'on n'aura peut-être pas toujours les bonnes réponses pour vous, mais on sera toujours à l'écoute, et on fera de notre mieux pour vous aiguiller.

Alors maintenant les filles, je vais vous demander de venir communier avec nous.
Je vais vous faire passer cet hostie et vous allez répéter après moi :
Nos gouines qui êtes au pieu,
Que vos orifices soit humectés,
Que vos doigts viennent,
Que la jouissance soit fête,
Sur la terre comme au 7e ciel,
Donnez-vous cette nuit,
Vos orgasmes de ce jour,
Comme nous pardonnons aussi,
À ceux qui nous ont offensés,
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
Mais délivre-nous des mâles,
A Women.

Je vous invite à repenser à votre dernier orgasme ! Vous pouvez maintenant déguster la vulve sacrée !

Artémis, filleule de moi, tu as eu beaucoup de projets, l'idée de créer des outils de sensibilisation aux IST chez les filles, celui de réparer l'injustice d'un saint patron manquant pour les intersexes, dernièrement de te rapprocher d'associations qui aident les femmes battues par leurs femmes, et tu as toujours des textes aiguisés au couteau pour alimenter nos réseaux sociaux. Que de nobles travaux, que de causes justes !

Artémis, filleule de moi, ce soir je veux te dire que j'ai appris avec le temps et en te voyant, que ce n'était pas si grave de ne pas mener à bout tous ses combats, l'important c'est d'avoir toujours la fougue, l'énergie pour donner de soi, pour les autres… L'important, ce n'est pas le résultat, c'est la volonté !
Alors garde l'idée qu'il y a plein de chose qu'on ne fera pas et ce qui restera ça sera les actions de l'instant :

  • les échanges avec de parfait·e·s inconnu·e·s que tu as écouté·e·s parfaitement
  • les mains tendues dans une marche,
  • les regards plaisants sans complaisance
  • les sourires complices pour cacher les bourdes d'une autre,
  • les petits trucs imperceptibles qui font la force de notre groupe, qui apprécie aussi le pouvoir de ta simple présence.

Sois Sœur avec humilité et garde ces beaux moments pour toi.

Artémis, filleule de moi, on entre maintenant dans le dur ! Je vais allumer cette lumière qui représente le chemin vers la Perpétuelle Indulgence.
Ce soir ton parcours ne finit pas, car nous ne sommes jamais tout-à-fait finies. Tu as su écouter et te faire entendre, su voir et te faire reluquer (c'est sur qu'on peut pas te louper…). Continue toujours d'observer, de te remettre en question, de penser aux autres.

Artémis, filleule de moi, j'aimerais maintenant te placer à nouveau sous la protection de nos Saintes Patronnes et nos Saints Patrons, pour qu'ielles continuent de t'accompagner, mais comme cette élévation est participative, et que je sais que tu adores ça, j'aimerais que ce soit toi qui bénisse les founes… la foune… la foule… et moi je te baptiserai dans mon coin aussi ! Que :

  • Sainte Tapiola, Patronne des garçons qui aiment les garçons,
  • Sainte Sappho, Patronne des filles qui aiment les filles,
  • Sainte Cyclette, Patronne des bis,
  • Saint Talon, Patron des pans,
  • Sainte Herculine, Patronne des intersexes,
  • Saint Jean D'Arc, Patron des personnes trans',
  • Et Sainte Rita, Patronne des causes désespérées et donc des hétérosexuels,

aidé·e·s de leurs Saint protecteurs :

  • Saint Latex,
  • Saint Gel Aqueux,
  • Saint Fémidon,
  • Sainte Digue Dentaire,
  • Sainte Seringue à Usage Unique,
  • Saint Roule-ta-paille,
  • Et Sainte Multithérapie,

vous enveloppent, vous enduisent, vous inspirent, vous piquent et vous conduisent sur les chemins sacrés de l'extase.

Nous allons maintenant t'entendre renouveler tes vœux :

  • Promulguer la joie multiverselle,
  • Lutter contre la honte et la culpabilité stigmatisantes,
  • Promouvoir la paix et le dialogue entre les communautés,
  • Charité,
  • Prévention du VIH et des IST,
  • Droit et devoir de mémoire.

Nous allons maintenant procéder à la pose de la Cornette, symbole de ton existence pleine et entière en tant que Sœur au sein du Couvent de Paris et de la Confiance que nous te portons.

Tu vas désormais prononcer le Serment d'allégeance :
Tant que je demeurerai Sœur au sein de l'Ordre de la Perpétuelle Indulgence, je m'efforcerai d'affirmer et de faire affirmer les buts, le credo et les règles de l'Ordre, au service des autres, dans le combat social et l'illumination spirituelle.
Je m'efforcerai de garder ma loyauté envers mes Sœurs et envers l'Ordre tout entier.
Je m'efforcerai toujours de promouvoir la Joie Multiverselle, d'expier la honte et chasser toute culpabilité, d'entretenir la paix et le dialogue entre les communautés, d'exercer la charité, de participer à la prévention du VIH et des IST et d'entretenir la mémoire.
Je jure fidélité à mes Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, à l'Ordre dans son ensemble, à notre communauté, à moi-même et à mes vœux.
Bénissez-moi !

Chères tou·te·s, je vous prie de célébrer la naissance de notre Sœur
Maria Artémis de Goudouges
dite la baroudeuse des bar à gouines,
Gardienne de la voix des lesbiennes et si vous lui offrez des pintes, elle gueulera encore plus fort,
Protectrice de l'intersexuation,
Gardienne des reliques à reliures des fioles aux couleurs de fiottes,
Sœuro-atypique là où ça fait mâles,
Folle alliée quand on sort sans Elles,
Ensorceleuse à la paillette facile,
Experte des langues car elle lit très bien sur les lèvres

Artémis,
Sois la voix de celles qui ne peuvent en avoir,
Sois la lumière qui guide les invisibles,
Sois les yeux des minorités.
Ma très chère filleule, ce soir je suis lesbienne de toi !
Et à tou·te·s les autres sachez-le : elle n'est pas butch vous savez, et elle peut être bitch vous le verrez !
À la plus crafty des crafteuses !

Partager sur Facebook Partager sur Twitter