Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence - Couvent de Paris

Retour à l'accueil

L'actualité du Couvent

STOP!

Nous avons assez culpabilisé !
Nous ne retournerons pas dans le placard !
Nous n'avons pas peur, et la haine ne nous affaiblira pas !

Alors que notre société progresse, que les débats s'ouvrent sur les idées inclusives, que la législation évolue (trop lentement pour nous, LGBTQI+, qui vivons quotidiennement les discriminations), cette rentrée 2018 marque une inversion de la dynamique, un retour en arrière digne du Moyen Âge, d'une chasse aux sorcières.

La forte augmentation des agressions LGBTQIphobes qui sont médiatisées n'est que la partie émergée de l'iceberg : il y a en moyenne une agression LGBT toutes les 72 heures d'après SOS Homophobie. Cette violence ne nous réduira pas au silence, ne détruira pas les combats gagnés, ne nous découragera pas de nos prochaines luttes. Elle nous renforce dans nos convictions, dans les valeurs de respect, d'acceptation et de solidarité.

C'est ensemble que nous devons avancer, en étant nous mêmes, sans peur, en alertant les pouvoirs publics pour une réaction forte et rapide, en dénonçant toutes discriminations (les LGBTQIphobies ne sont pas une opinion mais un délit), en faisant du bruit. C'est d'ailleurs notre première arme : si vous êtes victime ou témoin d'agression, faire du bruit peut mettre en fuite l'agresseur et attirer l'attention d'autres personnes qui pourraient vous porter secours. Sortez avec un sifflet, ayez le toujours à portée de bouche ! Il s'entend plus qu'un appel au secours et évite de se casser les cordes vocales. Il s'avère surtout très efficace et provoque un effet de surprise mettant en fuite le ou les agresseurs.

Vous êtes victime ou témoin d'une agression, essayez de venir en aide à la victime : muni·e de votre sifflet, soufflez aussi fort que vous pouvez et par à coups. N'ayez pas peur de parler fort ou de crier si nécessaire pour attirer l'attention et faire fuir les agresseurs. N'hésitez pas à appeler les secours (112). Pensez également laisser vos coordonnées à la victime.

Soyons solidaires, et plus que jamais, soyez vigilants ! Comme nous, expliquez à vos amis et à vos proches l'utilité du sifflet. Offrez-en à votre entourage. Ce sifflet doit devenir un réflexe commun de défense. S'il peut éviter des souffrances, utilisons-le !

Ensemble, ne permettons plus d'allonger cette liste :

24 JUIN 2018, ARLES Julian, 28 ans, est agressé par une bande parce qu'il venait d'embrasser un garçon. Cela lui vaut une immobilisation de deux mois et une longue rééducation.
27 JUIN 2018, LILLE Nathanaël, 19 ans, a été agressé alors qu’il se trouvait devant un établissement LGBT+ du centre ville. Il a été violemment projeté à terre par deux individus.
JUILLET 2018, BESANÇON Une série d’agressions homophobes, parfois très violentes, a lieu dans un parc public de Besançon. L'une des victimes est hospitalisée, le visage et les jambes tuméfiés.
29 JUILLET 2018, POITIERS Deux hommes ont cru mourir après avoir été insultés, tabassés, étranglés et traînés en direction d’une rivière.
7 AOÛT 2018, COMPIÈGNE Un homme est volé, ligoté, placé dans un coffre de voiture puis abandonné en forêt de Compiègne.
13 AOÛT 2018, TOULOUSE Un couple de jeunes filles est agressée sur une place du centre ville de Toulouse, alors qu’elles venaient de s’embrasser sa petite amie. L'une d'elles est frappée au ventre.
17 AOÛT 2018, PARIS Vanesa Campos, une travailleuse du sexe transgenre de 36 ans, est tuée par balle alors qu’elle tentait d'empêcher ses agresseurs de dépouiller un client.
19 AOÛT 2018, BORDEAUX Damien est agressé à l’entrée d’une discothèque gay bordelaise par un homme qui lui assène trois coups de poing.
2 SEPTEMBRE 2018, LILLE À Lille, un couple de femmes est aspergé d'eau de Javel et de peinture noire en pleine braderie.
2 SEPTEMBRE 2018, NANTES Allory et Nicolas sont victimes d’une agression homophobe : ils finissent à l'hôpital, l'un d'eux avec trois points de sutures.
7 ET 8 SEPTEMBRE 2018, NÎMES À Nîmes, des traquenards sont organisés par des mineurs sur internet en vue de violenter et de dépouiller leurs victimes gays, qu'ils estiment « faibles et riches ».
15 SEPTEMBRE 2018, PARIS Un étudiant de 23 ans est agressé, se fait traiter de « sale pédé » et se fait asperger d'alcool par un chauffeur VTC.
18 SEPTEMBRE 2018, PARIS Arnaud et Rémi sont agressés et tabassés à coups de casque de scooter. Arnaud a le visage tuméfié, et des douleurs au dos et aux cervicales.
23 SEPTEMBRE 2018, PARIS Les locaux de « Garçon Magazine » à Paris vandalisés et couverts de tags homophobes.
6 OCTOBRE 2018, PARIS À Paris, un couple d'hommes est pris à partie et roué de coups de pied en pleine rue parce qu'ils s'embrassent.
8 OCTOBRE 2018, PARIS Un couple de jeunes femmes se fait insulter, et l'une d'elle se fait frapper au visage, Place de la République à Paris, en début de soirée.
14 OCTOBRE 2018, PARIS Un jeune homme se fait tabasser dans le 15e arrondissement de Paris parce qu'il portait du make-up. Sa lèvre est fendue, ses lunettes sont cassées.
15 OCTOBRE 2018, BESANÇON Julien et Jérémy sont insultés et frappés en pleine journée par une dizaine de jeunes. L'un d'eux reçois un coup sur la tempe, son arcade sourcilière est ouverte et ses lunettes sont cassées.
15 OCTOBRE 2018, PARIS Un couple d'hommes se fait insulter, cracher dessus et rouer de coups par un chauffeur VTC.
16 OCTOBRE 2018, PARIS Guillaume, président d'Urgence Homophobie, est agressé et frappé en pleine rue. Son nez est cassé.
20 OCTOBRE 2018, PARIS Dans le 1er arrondissement, un homme se fait insulter et rouer de coups de pieds par quatre agresseurs.

Agissons contre la LGBTQIphobie ! Faisons du bruit avec nos sifflets et nos talons ! Portons fièrement nos couleurs arc-en-ciel !

Retrouvez-nous au rassemblement place de la République aujourd'hui à 17h

Nos prochaines sorties

Aucune sortie à afficher.